absence de dommages causés par l'emballage

Les bacs réutilisables : la meilleure protection pour les fruits et légumes

Un emballageperformant qui réduit la perte des produits et le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est un véritable gâchis devenu un véritable enjeu environnemental. Heureusement, les consommateurs et les supermarchés font de plus en plus d'efforts pour éviter de détruire des produits alimentaires et cela à l’aide d’applications ‘smartphone’ et de campagnes de distribution gratuite. Les prestataires logistiques dans la chaine du frais accordent également beaucoup d'attention à cette question. Avant d'atteindre nos assiettes, les fruits et légumes parcourent un long chemin. par conséquent un emballage robuste et réutilisable s'avère être le moyen idéal pour éviter les dommages causés aux produits tout au long de la chaine.

Dans le secteur logistique des produits frais en Europe, les emballages plastiques réutilisables figurent parmi les emballages les plus utilisés. Dans de nombreuses chaines de supermarchés, les bacs pliables et empilables sont devenus incontournables au rayon frais. Ce n'est pas étonnant, car les emballages à usage multiple sont solides. Ils assurent une protection optimale aux produits frais durant leur transport. Pour les utilisateurs, cela devient une des raisons les plus importantes dans sa facilité d'utilisation.
Ce que les clients expérimentent au quotidien a été confirmé par les chercheurs de plusieurs universités dans le monde. Ils concluent que l'utilisation d'emballages à usage multiple génère moins de perte de produits que les emballages en carton.

Seulement 0,1 %

Ainsi, des scientifiques de l'institut allemand Fraunhofer pour la logistique et les flux de matériels et de l'Université de Bonn ont suivi le chemin parcouru par les fruits et légumes, du producteur au magasin. Et au cours du trajet logistique vers le consommateur, pas moins de 4,2 % des emballages en carton utilisés pour le transport des fruits et légumes ont été endommagés. La cause principale était le manque de stabilité des emballages, causant des dommages aux produits. En cas d'utilisation d'emballages réutilisables en matière plastique, le pourcentage d'emballages endommagés ne s'élevait qu'à 0,12 % (voir figure 1 : comparaison des pourcentages d'endommagement). Grâce à la stabilité supérieure et l'empilabilité optimale, la quasi-totalité des produits ont atteint le magasin sans être abîmés.

Bien que ces pourcentages paraissant insignifiants, l'impact est important. En chiffrant les dommages causés aux produits, les chercheurs ont évalué é le coût financier que représente le gaspillage lié à l'utilisation des emballages en carton à 68 millions d'euros. En cas d'utilisation d'emballages en matière plastique, ce coût financier n'est que de 2 millions d'euros.

Moins de dommages causés aux mangues

Un rapport (A Comparison of Corrugated Boxes and Reusable Plastic Containers for Mango Distribution) publié par l'Université Kasetsart et l'Université d'État du Michigan fait apparaitre des conclusions similaires à l'étude allemande. Des chercheurs ont conduit une étude comparant les cartons et les bacs en plastique pour le transport des mangues. Après l'expédition, les mangues se sont révélées mieux conservées dans les emballages réutilisables contenant une seule couche de mangues que dans les cartons.
Les chercheurs ont ainsi confirmé ce que les utilisateurs avaient déjà expérimenté auparavant : l'utilisation d'un emballage adéquat permet de réduire au minimum la perte de produits dans la chaine logistique. C'est une bonne nouvelle pour tout ceux qui cherchent à combattre la gaspillage alimentaire.